On quitte les copains, et on reprend la route. Un nouveau saut au dessus des Andes et nous voilà en Argentine. Le bonheur. A nous les alfajores et l'accent "re lindo". Le castillan argentin a gardé des traces de l'arrivée massive d'émigrés italiens. Il oscille divinement, il chante doucement. On adore ! 

A Cafayate, au nord de Mendoza, on retrouve la douceur de l'été. Il fait beau, doux et sec. Cafayate est un tout petit village. Très tranquille, très agréable. Là, on visite la "quebrada de las conchas". Le canyon aux coquillages. C'est très joli. C'est très grand. Ça faisait longtemps qu'un paysage ne nous avait pas autant assommées. 

P4090460

IMG_20140601_113831

IMG_20140601_114333

 

On se perd aussi du côté du rio colorado

IMG_20140601_114744

IMG_20140601_115320

IMG_20140601_115045

 

IMG_20140601_010717

 

Et puis on continue encore notre exploration du Nord-Ouest argentin. Une petite erreur d'aiguillage doublée d'une absence d'estimation du temps nous conduit dans un minuscule village perdu dans la montagne. Une coline surplombe le village.

On est le dimanche avant pâques, les pèlerins se bousculent au portillon. De tous lesvâges, toutes les conditions, ils grimpent la colline. 13h de montée pour rendre hommage à la vierge perchée, avant qu'une procession ne la ramène au village. Ils redescendent alors peu à peu et passent une nuit dans un gigantesque dortoir improvisé.

Arrivées là par hasard, on profite de leur dortoir. On leur parle de notre voyage, autre type de pèlerinage, et surtout, on écoute leurs histoires. Un monsieur d'une cinquantaine d'années nous raconte l'air triste qu'il n'a pas pu arriver en haut. Pression sanguine trop élevée, l'altitude a eu raison de sa volonté. Nous, on se dit que leur foi doit être sacrément forte.

On s'endort en pensant à ceux qui sont encore en haut.

Le lendemain, on arrive enfin à Purmamarca. Premier contact avec l'altitude. On a le souffle court. Ici, la montagne a 7 couleurs.

 

IMG_20140601_012345

IMG_20140601_021449

Y

Et un matin, on décide de partir. Vite et loin. Le soir même, on est en Bolivie. UYUNI.